Martina Cavallarin

Biographie

(Venise, 1966) Elle vit et travaille à Venezia. Critique d’art, commissaire d’exposition et essayiste, elle traite des arts visuels contemporains avec un style qui varie entre différentes languages et contaminations nécessaires. Elle a organisé des expositions internationales et elle a publié livres et catalogues distribués en Italie et à l’étranger.

L’intérêt de ses recherches se concentre sur l’investigation des systèmes relationnels et sociaux par des projets artistiques et formatifs impliquant la culture contemporaine et la sphère humaine. L’enquête intercepte l’artiste contemporain – androgyne par condition et disposition – et la racine rhizomatique. Elle étudie et analyse les processus en progression, l’expansion de l’erreur, l’analyse des imperfections, la mémoire, la temporalité, les actions et les mutations de la recherche exprimée dans le domaine artistique. En 2009, elle a fondé ‘scatolabianca’, une association dont elle est présidente et directrice, principalement dédiée à l’art visuel contemporain. Elle participe à des jurys et à des comités scientifiques au sein d’institutions privées et publiques. En plus à la rédaction analytique et à la conception et gestion d’expositions, elle gère des workshops de formation chez l’Accademia di Belle Arti de Bologna et Venezia, chez des associations et des galeries privées. Son attention se porte sur les jeunes artistes, critiques, commissaires d’expositions, en travaillant sur les moyens d’inclusion et de développement dans le système de l’art contemporain.

“Le projet de production des œuvres d’art est une pratique d’abandon qui part du talent de l’artiste pour s’appuyer sur l’expérience de l’usine et, par l’élaboration des matières, des techniques et des poétiques, se traduit en art contemporain.”

Prochain commissaire

Marco Tagliafierro

Marco Tagliafierro